FIFA Beach Soccer World Cup

LA FRANCE FINIT AU 14E RANG EUROPÉEN

La sélection nationale de Beach Soccer achevait ce dimanche son parcours dans les qualifications de la Coupe du Monde 2015, qui sera organisée au Portugal. A Jesolo en Italie, Stéphane François et ses joueurs étaient opposés à l'Azerbaïdjan pour tenter de décrocher la 13e place. Au terme d'un match très serré, les Bleus se sont inclinés (3-1). Ils terminent ces éliminatoires européens au 14e rang. Ce sont la Suisse, l'Italie, l'Espagne et la Russie qui ont validé leur billet pour le prochain Mondial.

 

 

La compétition de haut-niveau est intraitable. Les Bleus ont pu s'en rendre compte durant ces éliminatoires rassemblant les meilleures équipes européennes. Proposant d'une manière générale un jeu offensif séduisant, Mickaël Pagis et ses partenaires ont manqué d'efficacité aux moments clés qui font basculer une rencontre en sa faveur. Plutôt que de se laisser prendre par le découragement, cette 14e place finale est surtout source d'espoir. Championne du Monde en 2005, l'Equipe de France en reconstruction depuis deux saisons a proposé de belles choses. De jeunes éléments spécialistes de la discipline comme Anthony Barbotti ou Christopher Lauthe ont pu s'affirmer aux côtés d'un Mickaël Pagis, restant le pilier de l'attaque française. Avec l'expérience et la vista du sélectionneur-joueur Stéphane François et de Jérémy Basquaise, les Tricolores doivent poursuivre le travail engagé. Cela finira par payer.

Cette dernière rencontre de classement face à l'Azerbaïdjan ce dimanche matin a en tout cas été à l'image de leur tournoi: de bonne facture mais insuffisante. Les Bleus ont encaissé un premier but sur une frappe du gauche de Sabir qui trompait Robin Gasset, le dernier rempart tricolore (0-1, 2'05). Sur une belle passe de Stéphane François, Mickaël Pagis a obtenu toujours en première période l'égalisation d'une jolie reprise de volée acrobatique (1-1, 7'05). Mais les Azeris ont pris l'avantage en fin de premier tiers-temps grâce à Sabir (1-2, 11'). Les Tricolores ont poussé en 2e période mais sans réussir à forcer le verrou azéri. Même s'ils ont enchaîné les tentatives, ils n'ont pas eu plus de réussite lors du dernier tiers temps très accroché et passionnant à suivre. Asif, de la tête, a réussi à mettre l'équipe azérie à l'abri en inscrivant à sept minutes de la fin un troisième et dernier but qui lui assurait la victoire finale (1-3, 7').

Source : FFF